TOOLinux

Le journal du Libre

Ubuntu 20.10 pour Raspberry Pi en mode micro-cloud : explications

jeudi 29 octobre 2020

L’une des nouveautés de la distribution Ubuntu 20.10 optimisée pour Raspberry Pi est que son utilisation dépasse désormais le cadre bureau/serveur classique pour embrasser la notion de micro-cloud. Canonical présentera cette nouveauté lors d’un séminaire en ligne ce 4 novembre à 18h.

Nous vous annoncions, il y a quelques jours, la sortie de la distribution Ubuntu 20.10. L’une des particularités de cette nouvelle version est la disponibilité de la distribution sur Raspberry Pi, grâce à des images optimisées. 3 éditions sont disponibles : poste de travail (bureau), serveur et aussi le cloud. Pour en profiter au mieux, il convient de disposer d’un Raspberry Pi récent avec 4 (voire 8) GB de mémoire vive.

Les utilisations en mode desktop ou serveur sont connues, mais ce qui est nouveau, c’est l’apparition du terme "micro-cloud", introduit par Canonical dans cette nouvelle version d’Ubuntu Linux et largement détaillé dans cet article de blog.

Qu’est-ce qu’un micro-cloud ?

La notion de micro-cloud est assez nouvelle. Elle décrit une nouvelle génération d’infrastructures à la demande pour l’edge computing. Les micro-clouds nécessitent des ressources matérielles minimales. Le Raspberry Pi est donc la configuration idéale pour l’introduire auprès des entreprises.

Dans la version Ubuntu 20.10, Canonical combine Metal-as-a-Service (MAAS), LXD, MicroK8s et le stockage Ceph. Cette utilisation va probablement intéresser avant tout les entreprises dans le domaine des RAN (réseaux 5G), dans les soins de santé, l’iOT industriel et les infrastructures V2X. La distribution Ubuntu optimisée pour Raspberry Pi peut faire tourner des micro-clouds et des clusters Kubernetes dans ce cadre, notamment grâce au gestionnaire de conteneur LXD 4.6, sorti en septembre dernier , et à MicroK8s 1.19.

Webinaire sur Ubuntu 20.10 en micro-cloud

Pour mieux comprendre les enjeux d’Ubuntu 20.10 dans le datacenter, mais aussi en savoir davantage sur Ubuntu Server, Charmed OpenStack et MAAS, une présentation vidéo est programme le 4 novembre prochain à 18h (heure de Paris/Bruxelles). Il est possible de s’y inscrire gratuitement. Plusieurs intervenants sont annoncés : Adam Collard, Rick Harding, Tim Van Steenburgh, Tytus Kurek et Billy Olsen.